• Nous joindre : 04 76 35 41 60
  • mfr.moirans@mfr.asso.fr

Régie+, une régie de quartier de Chambéry qui œuvre pour l’insertion par l’activité économique Sociale et Solidaire

Le jeudi 08 novembre 2018, les étudiants de la formation « REESS » proposée par la MFR de Moirans se sont rendus, à la Régie +, une régie de quartier de Chambéry. Ils ont été reçus par le Directeur, M. MATHIEU Bruno qui a déjà suivi la formation et Mme CHASSEUR Isabelle, Directrice, chargée du développement local dans le cadre du « PLIE » – Plan Local pour l’insertion et l’emploi auprès du Grand Chambéry. Au quotidien, cette régie permet aux habitants de se réunir pour améliorer la vie des quartiers. Elle s’inscrit dans la dynamique de l’éducation populaire et des centres sociaux en offrant un service de proximité aux habitants.

Après un accueil chaleureux et une visite des lieux, M. MATHIEU Bruno, nous a présenté sa structure ainsi que les principales missions sur lesquelles ils interviennent. Il nous a fait part de sa prise de fonction au sein de la régie de quartier : « En qualité de Directeur, j’ai été dans l’observation avant de construire un diagnostic dans le but de mener des actions concrètes avec et/en faveur des habitants ». Il souhaite notamment développer la relation avec des entreprises par le biais du partenariat.

Afin de comprendre les liens que peut avoir une régie de quartier dans l’économie sociale et solidaire, nos deux interlocuteurs, nous ont démontré par les projets en cours (entreprise de propreté, le recyclage de PC, les jardins partagés …) que les principes de l’économie solidaire sont au cœur de la démarche de la régie de quartier. La Régie + emploie une équipe de médiateurs qui interviennent tous les soirs dans les différents quartiers de la politique de la ville.

Mme CHASSEUR Isabelle, en charge d’étudier la viabilité et le financement des projets, a rappelé que les régies de quartiers du territoire contribuent au développement d’activités créatrices de richesses fondées sur les logiques d’échanges, de solidarité propre à une économie du circuit court avec le souci majeur d’améliorer le cadre de vie des citoyens.

Cette demi-journée a été pour les étudiants « REESS » une occasion de rencontrer des acteurs qui s’investissent pour l’économie sociale et solidaire.